UNE VAGUE INDÉCISE

Telle une montagne elle s’élève.

On croirait qu’en s’écrasant 

Elle engloutirait toute la berge. 

Mais elle s’élève encore plus 

S’écrasse au bord de la berge sans plus. 

Parfois elle l’inonde et s’enfuit aussitôt.

Tel est ton amour qui tantôt 

Envahi mon âme d’espoir 

Pour ne m’offrir que désespoir.

Tel est ton amour qui tantôt 

Inonde la baie de mon coeur 

Et se retire en le laissant s’assécher.

Quand de toi, il commence à se désertifier

Tu réapparaît l’humidifer.

Tu m’offres ton coeur 

M’avertissant qu’il n’est pas à moi 

Tandis que tu tiens mon coeur 

Entièrement à toi.

Tu dis m’aimer mais qu’il ne faut rien espérer 

Et tu te désoles de me voir, de toi m’éloigner..

Remets-moi mon coeur, me voilà te supplier

Tout ceci sera désormais chose rangée. 

Le tien, je ne le tiens pas 

Malgré tout ce que tu veux que je crois.

Tu peux t’en aller 

Car je ne sais comment retourner 

Une page à reculons quand je veux l’achever…

Koriyan Camara

Laisser un commentaire