SOPHIE PETRONIN DITE MARIAM,EX-OTAGE AU MALI

Sophie Pétronin avait été enlevée le 24 décembre 2016 par des hommes armés à Gao (nord du Mali), où elle vivait et dirigeait depuis des années une organisation d’aide à l’enfance.

Après avoir remercié les autorités maliennes et françaises, ses pensées sont allées jeudi à cette organisation.

« Ma plus grande joie aujourd’hui, c’est de savoir que mon assistant a pu continuer le travail sans moi. Pour le Mali, je vais prier, implorer les bénédictions et la miséricorde d’Allah, parce que je suis musulmane. Vous dites Sophie, mais c’est Mariam que vous avez devant vous », a-t-elle dit.

« Je vais aller en France en Suisse et après je vais revenir voir un peu ce qui se passe ici », a-t-elle ajouté dans une rencontre avec des journalistes à l’ambassade de France à Bamako. « J’ai pris l’engagement pour les enfants, ça fait presque quatre ans que je n’ai pas vu comment se déroulent les programmes », a-t-elle dit en invoquant les actions de son organisation contre la malnutrition et en faveur des enfants orphelins.

Le Monde

Laisser un commentaire