NAIMA: « MON FIANCE NE FAIT PAS LA PRIÈRE»

Je me permets de vous contacter car j’aimerais un avis éclairé. J’ai 30 ans, je suis musulmane pratiquante, née en France. 

J’ai fait la connaissance d’un homme, un Marocain venu en France, dans le but du mariage, et j’ai appris qu’il ne faisait pas ses prières. C’est un critère important pour moi sauf qu’en apprenant à le connaître, j’ai découvert un homme très gentil, patient, avec un très bon comportement et nous nous entendons très bien. Je lui fais le rappel souvent mais il me précise qu’il n’est pas encore prêt car il n’a pas encore trouvé son propre but dans la prière. Il aimerait tout de même continuer à essayer. 

En discutant avec lui, j’ai également constaté que c’était sûrement dû à un manque de connaissance religieuse. Il m’a précisé qu’il sera sûrement assidu une fois marié, avec mon aide et en lisant des livres spirituels. 

J’aurais besoin d’un avis éclairé car je suis troublée intérieurement. Je sais que, si je m’engage avec lui, je prends un risque mais, malheureusement, l’attachement est déjà présent entre nous. Il a récemment parlé à sa mère de moi qui a mal réagi en apprenant que je suis d’origine berbère du Maroc car elle a beaucoup de préjugés suite à des histoires qu’elle connaît. Lui aussi pense que ses arguments ne sont pas pertinents. 

J’ai peur que le fait qu’il ne prie pas pose problème dans la relation de couple à l’avenir. J’ai appris à le connaître, il a un très bon comportement et nous nous entendons bien. J’aimerais votre avis de psychothérapeute.

Lalla Chams En Nour, psychanalyste

Chère Naïma, 

D’après ce que vous dites, cet homme que vous appréciez pour son bon comportement n’a rien d’un mécréant. Il est musulman, en cheminement, il cherche à se relier au sens profond de la prière, c’est une preuve, selon moi, de sincérité. Le bel islam ne s’acquiert pas d’un coup de baguette magique. C’est une recherche, un chemin de perfectionnement. 

Alors, s’il ne fait pas la prière mais qu’il vous écoute sans vous envoyer promener, s’il est patient et vraiment sincère, vous êtes tombée sur une perle rare, qu’il ne faut pas laisser s’échapper. D’ailleurs, c’est par votre propre comportement, votre témoignage de musulmane sincère que vous pourrez le convaincre, non pas par des rappels incessants qui sans doute finiront par le lasser. 

Si vous lui faites confiance, laissez-le évoluer. A ce propos je peux vous recommander un très beau livre sur le sens profond de la prière , c’est La prière en islam d’Eva de Vitray-Meyerovitch, en poche (Albin Michel), une femme de lettres, islamologue, musulmane elle-même, qui a su trouver les mots pour redonner du sens à la prière rituelle. Ce livre peut l’aider à redécouvrir la saveur de la prière. 

Je trouve sain qu’il ne veuille pas faire la prière par habitude ou de façon mécanique. Le cœur doit y être, sinon la prière n’a pas beaucoup de valeur, il me semble. Je vous souhaite de lui faire confiance, si vous l’aimez.

SaphirNews

Puisque la prière est un critère important pour vous il vaudrait mieux, que votre fiancé débute la prière avant votre mariage car rien ne dit qu’il l’acceptera après votre mariage. Le mariage est déjà parsemé d’épreuves et l’absence de ce pilier important de la foi musulmane peut déstabiliser votre union dès le départ. Seriez vous prête à marier un non-musulman même le plus beau comportement du monde, surtout que ce chapitre est très important pour vous? Est-ce que cela ne déstabilisera pas votre foi à vous, votre crainte de Dieu?

kabafatime2014@gmail.com


Laisser un commentaire