NADÈGE: « MA BELLE-FAMILLE ME GÂCHE LA VIE ET MON MARI LUI DONNE RAISON DANS LEURS EXCÈS»

Je suis mariée depuis plus de trois ans et j’ai une petite fille. Ma belle-famille et moi ne nous entendons pas à merveille.

Pour autant, je fais en sorte de maintenir des relations cordiales tout en me protégeant de leurs attitudes et des réactions souvent nocives pour ma vie de famille et ma vie de couple.

J’ai été suivie par une psychologue pendant plusieurs mois en raison des comportements (symboliquement et verbalement violents) qu’ils ont eu envers moi.

Malgré les discussions et l’appel à l’aide envers mon mari, ce dernier n’est pas d’un réel soutien pour moi. Il affirme qu’il ne peut « entrer en guerre » contre sa famille et qu’il ne souhaite pas se rendre malade à cause de ces histoires, me laissant davantage seule et désemparée.

Je ne l’empêche pas de voir sa famille quand il le souhaite et j’ai essayé de convenir avec lui d’une fréquence et d’une régularité, en même temps que d’une distance nécessaire, pour les visiter avec ma petite.

Cela ne suffit pas, il cherche à me faire plier à leurs volontés en exigeant que je dorme chez eux alors même que notre intimité n’est pas et n’a pas été respectée. Tout est prétexte à nous causer de la gêne, du manque de respect et souvent, jusque-là, de l’intimidation et du rabaissement.

Mon mari a beau leur donner tort d’une certaine façon, il ne me soutient pas et lorsque les tensions sont exacerbées, il se retourne contre moi alors que je ne cherche qu’à user et à faire respecter mon droit (à la vie privée, à notre liberté tout simplement sans avoir à subir de contrainte dans nos choix et notre mode de vie) et la vie de couple et de famille.

Je suis une personne indépendante, qui travaille et qui a fait de nombreuses études. Mon mari pas autant, mais j’ai misé sur sa maturité et un ensemble de principes communs et d’entente sur des valeurs. Dans la pratique, je trouve qu’il y a encore du chemin à faire.

Récemment, et pour répondre aux volontés de ses parents, il exige par exemple que je passe le week-end (nuit comprise) chez eux alors qu’ils ont littéralement fait disparaitre la chambre qu’on avait là-bas avec notre mobilier.

Il me fait du chantage en jouant notamment sur des interdits de sortie et une pression personnelle. Si je veux ceci ou cela, alors je suis censée savoir ce qu’il me reste à faire !

Cette attitude est pour moi malhonnête et assez violente. Je le trouve injuste doublement injuste : il ne défend ni la justice et ma dignité lorsque je suis attaquée et prend en plus un comportement contraignant pour parvenir à ses fins (ainsi que les leurs).

La psychanalyste

Chère Nadège,

Votre histoire avec votre belle famille est un problème récurrent que doivent affronter beaucoup de femmes quelle que soit leur origine, mais il est vrai que, dans la culture maghrébine, c’est un sujet qui peut parfois causer beaucoup de torts à la belle-fille et se répercute forcément sur le mari et les enfants.

Vous écrivez que vous essayez de protéger votre famille et votre vie privée de leur intrusions et de leur manque de respect, et vous avez tout à fait le droit d’essayer de lutter contre cela, mais si votre mari ne vous soutient pas de manière continue, c’est peine perdue, car vous tenez face à cette famille un discours paradoxal.

Vous essayez de vous protéger, de vous en éloigner ; lui vous oblige à aller chez eux, à y passer la nuit, c’est-à-dire à faire semblant, comme si de rien n’était, par loyauté mais aussi pour sauver la face et certainement par peur que sa famille lui tourne le dos.

Ou alors plus grave, il vous fait du chantage pour arriver à vous faire plier ! Mais croyez-moi, cela n’est pas la bonne méthode et vous en avez conscience : on ne peut pas faire plier quelqu’un par la force. Un jour, vous en aurez marre et vous pourrez peut-être tout plaquer pour recouvrer votre libre arbitre et votre autonomie surtout, comme vous l’écrivez, que vous êtes autonome financièrement et que vous avez fait des études.

Avez-vous pensé à consulter un thérapeute de couple avec votre mari ? Vous avez suivi une thérapie mais je pense qu’il est important d’aller consulter un professionnel avec votre mari, il sera peut-être plus sensible aux conseils d’une tierce personne, qui est supposée savoir ce qui est le mieux et juste pour l’équilibre d’un couple. Peut-être changera-t-il son attitude vis-à-vis de sa famille.

Je sens que vous êtes plus mûre que lui. Armez-vous donc de patience, aidez-le à prendre conscience de ce comportement immature, adolescent et nuisible, car vous risquez de le quitter s’il ne change pas. Aucune autre femme ne pourrait supporter ce diktat. Bon courage.

SaphirNews

Laisser un commentaire