MME LEAH MURIEL GUIGUI /PDTE DE L’ONG ECHO-MÉDIAS: « MES SEINS SANS CANCER », ACTE 2 À MARCORY

Présidente de l’ONG Echo-Médias, et initiatrice du projet de lutte contre le cancer du sein, Mme Leah Muriel GUIGUI, organise depuis le 22 mars 2019, une campagne de sensibilisation du cancer du sein dénommée ‘Mes seins sans cancer » dans certaines communes du District d’Abidjan. Mall Magazine l’a rencontrée pour en parler. Entretien.

Vous êtes totalement investie dans le projet de lutte contre le cancer du sein en Côte d’Ivoire. Peut-on savoir ce qui vous a motivée dans une telle initiative ? Est-ce pour cette raison que vous avez créé l’ONG Échos Médias ?

Ma motivation vient d’abord du fait que je suis une femme, donc concernée par le sujet. En outre, on a tous déjà eu un proche, dans la famille, parmi les collègues ou des amis qui ont été affectés par le cancer. Je vous assure que c’est dramatique de le vivre. Je ne pouvais donc pas rester insensible face à cette situation. Dans la mesure où le cancer, principalement celui du sein, fait de plus en plus de victimes dans nos sociétés. Je précise que selon les l’Organisation mondiale de la santé (Oms), le cancer du sein est aujourd’hui est la première cause de mortalité par cancer chez les femmes dans le monde. Et cela, dans l’ignorance la plus totale de notre population féminine. Cela constitue pour moi une préoccupation majeure. Evidemment, la création de l’Ong Echo Médias vient en réaction au constat dramatique du ravage du cancer du sein dans notre société. Echo Médias est composé de journalistes et professionnelles des médias ayant pour vocation d’aborder des sujets d’intérêt général. Elle s’est donc assignée comme mission de porter haut le message de sensibilisation du cancer du sein, un message d’espoir afin de contribuer à la réduction du taux de prévalence à cette maladie.

 Avez-vous des statistiques relatives au nombre de femmes qui en meurent chaque année en Côte d’Ivoire du fait du cancer du sein ?

Le taux de mortalité est estimé à près de 75 %. La maladie touche actuellement 12 000 personnes en Côte d’Ivoire et 2248 nouveaux diagnostiqués chaque année. Selon les chiffres avancés par le Ministère de la santé et de l’Hygiène publique, en Côte d’Ivoire, ce sont environ 1 223 femmes qui meurent du cancer du sein chaque année.

Face au cancer du sein, le dépistage précoce semble être le moyen de lutte le plus conseillé. Confirmez-vous cela ?

En effet ! Comme vous le savez, le cancer du sein est le résultat d’un dérèglement de certaines cellules qui se multiplient et forment le plus souvent une masse appelée tumeur. Il s’agit d’une tumeur maligne de la glande mammaire. Dans la plupart des cas, le développement du cancer prend plusieurs mois voire des années. Aussi, est-il impératif pour toute les femmes, de passer par l’acte du dépistage afin de prévenir tout risque. Car un cancer de sein dépister tôt peut être guérir dans la majorité des cas et surtout après un traitement adapté. C’est tout le sens de notre campagne.

La phase 1 de la campagne de sensibilisation pour le dépistage précoce s’est déroulée le 22 mars 2019 dans la commune de Treichville. Quelle est la suite du programme ? Toutes les communes ivoiriennes seront-elles visitées par vos équipes ?

Nous venons, en effet, de terminer la première étape (phase 1) de la campagne qui s’est tenue le 22 Mars 2019 à l’infirmerie de la mairie de Treichville. Nous nous attelons actuellement à la préparation des prochaines étapes. Le chronogramme des prochaines phases de la campagne de sensibilisation et de dépistage gratuit prévue du 22 mars au 26 octobre est le suivant : Marcory, le 18 Mai à l’Hôpital Général Port-Bouët, le 20 juillet 2019, à l’hôpital général Yopougon, le 20 septembre 2019, à l’hôpital général Yopougon Attié Abobo, les 25 et 26 octobre 2019, à l’hôpital général Abobo Sud. Cette étape sera suivie de la cérémonie de clôture en présence du Parain, le Ministre de la Ville Monsieur François Albert Amichia et du Maire de la commune, le Ministre de la Défense Monsieur Hamed Bakayoko, à la mairie d’Abobo. Les cinq communes restantes seront programmées l’année prochaine, en accord avec le Programme National de Lutte contre le Cancer (PNLCa).

Dans la lutte contre le cancer du sein, vous venez d’avoir le soutien de Mme Edith Brou, l’une des influenceuses du web les plus suivies sur les réseaux sociaux. Quelle contribution attendez-vous de votre nouvelle Ambassadrice de « Mes Seins Sans Cancer » ?

Effectivement, pour cette campagne de sensibilisation et de dépistage gratuit porté notre choix sur Mme Edith Brou en tant qu’Ambassadrice nous a paru naturel. Edith est une professionnelle des médias qui a une très grande influence sur les réseaux sociaux. Notre choix s’est voulu stratégique dans la mesure où nous avons un message à faire passer (les ravages du cancer du sein et les gestes préventifs), une cible à toucher (les femmes) et une communauté à investir (la communauté du Web). Aussi, qui mieux qu’une influenceuse du web pourrait nous permettre d’y parvenir ? Édith Brou, notre ambassadrice, représente pour nous un canal à travers lequel nous pouvons communiquer virtuellement avec des personnes. C’est un levier sur lequel nous nous appuyons pour véhiculer le message de sensibilisation contre le cancer du sein et l’importance du dépistage précoce.

Combien de partenaires vous accompagnent-ils dans cette grande campagne de dépistage précoce du cancer du sein ? Avez-vous un appel à l’endroit de tous les autres partenaires éventuels ?

Nous avons la chance d’être accompagnée dans cette belle aventure humanitaire par le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique et nos partenaires techniques notamment, le Programme National de Lutte contre le Cancer (PNLCa), la Société de Gynécologie et d’Obstétrique de Côte d’Ivoire (SOGOCI), les collectivités territoriales qui abritent les différentes campagnes de sensibilisation et de dépistage, et enfin nos partenaires médias qui se font l’écho de toutes nos actions et les messages que nous véhiculons. À l’endroit de nos partenaires éventuels, nous les invitons à s’engager à nos côtés. À toutes ces personnes de bonne volonté qui souhaitent agir dans l’intérêt de la santé des femmes, nous en appelons à votre générosité. Aux entreprises pour qui la responsabilité sociétale est autant un engagement qu’un devoir, nous les invitons à participer à l’effort financier nécessaire à la réussite des actions que nous menons, car cette campagne de sensibilisation et de dépistage est un enjeu majeur pour la santé des femmes.

Avez-vous un message pour toutes les mères qui seront fêtées le dimanche 26 mai prochain ?

Nous souhaitons une belle et saine fête des mères à toutes les mamans de Côte d’Ivoire et d’ailleurs. Nous les invitons également à venir massivement prendre part aux campagnes de sensibilisation et de dépistage gratuit du cancer du sein qui se tiendront bientôt dans leurs communes.

Votre mot de fin.

Au nom d’Echo-Médias, je voudrais vous exprimer ma gratitude  pour l’opportunité qui nous est offerte de pouvoir nous exprimer et présenter la campagne « Mes Seins sans cancer ». Nous remercions également tous nos partenaires sans qui ce projet n’aurait pas vu le jour. Des remerciements particuliers aux maires des différentes communes qui ont accepté de porter cette initiative pour le bien de leurs administrés. Nous n’oublions pas toutes les femmes qui se sont déplacées massivement pour la phase 1 à Treichville. Nous invitons par la même occasion les femmes de Marcory à venir se faire dépister samedi 18 Mai 2019, à l’hôpital général. Car le dépistage précoce peut sauver la vie.

Mall Magazine

Laisser un commentaire