MAUVAISE ODEUR VAGINALE : QUELLE CAUSE ET COMMENT Y REMEDIER?

Odeur de poisson, pertes malodorantes après le sexe… Bien qu’elle sont souvent dues à un déséquilibre de la flore vaginale provoquée par une bactérie d’autres facteurs peuvent être responsables d’une odeur anormale au niveau du vagin. On fait le point.

Le vagin a-t-il une odeur “normale” ? Un vagin en bonne santé aurait “une odeur aigrelette car son pH est acide”, indique le Dr Bagot. Un effluve à peine perceptible, à moins d’avoir le nez très proche du vagin ou de sentir ses doigts après avoir touché cette partie du corps. La perception d’une mauvaise odeur émanant du vagin est donc le signe d’un problème.

Odeur de poisson : la vaginose bactérienne

Il s’agit d’une infection provoquée par la bactérie Gardnerella vaginalis. “Une odeur de poisson pourri est caractéristique de la vaginose qui résulte d’un déséquilibre de la flore vaginale. Cette infection s’accompagne également d’une irritation de la vulve et de pertes vaginales”, signale la gynécologue. La mauvaise odeur est liée à un gaz produit par la bactérie présente dans le vagin.

Quel traitement ? La vaginose se soigne grâce à un traitement antibiotique appartenant à la famille des immidazolés. Soit en granulés en prise unique, soit en comprimés pendant une semaine. Un traitement antibiotique local, sous forme d’ovules, peut aussi être prescrit.

Le risque de récidive étant important en cas de vaginose, un traitement préventif par voie vaginale ou orale à base de prébiotiques et de probiotiques peut être prescrit pour l’éviter. “Les probiotiques sont des lactobacilles qui permettent de rétablir l’équilibre dans la flore vaginale. Les prébiotiques sont des nutriments tels que l’acide lactique ou le glycogène qui favorisent la croissance des lactobacilles”, explique la spécialiste. 

Odeur de plâtre et démangeaisons : la trichomonase

“La trichomonase est une infection sexuellement transmissible (IST) qui peut provoquer une odeur de plâtre frais au niveau du vagin. Elle est souvent associée à l’ infection à chlamydia et s’accompagne de pertes jaune fluo, d’irritations et de démangeaisons”.
Quel traitement ? La trichomonase se traite avec des antibiotiques de la famille des immidazolés. 

Mauvaises odeurs après le sexe 

Les sécrétions vaginales peuvent avoir une odeur particulière après un rapport sexuel. Cela est dû à la coagulation du sperme au fond du vagin. Quand celui-ci coule et ressort du vagin, il dégage une odeur différente de l’odeur “normale” du vagin. Pas d’inquiétude à avoir, cette odeur est passagère et disparaît d’elle-même. 
“Le pH du sperme est alcalin, tandis que celui du vagin est acide. Quand les deux se mélangent à l’intérieur, cela peut légèrement modifier le pH naturel du vagin et favoriser le développement ou la récidive d’une vaginose. »

Le sang des règles qui stagne 

Pendant les règles, quand du sang reste dans le vagin, cela peut entraîner des odeurs désagréables. Là encore, ce n’est que passager. Tout rentre dans l’ordre après la fin des règles. Mais si le sang est présent trop longtemps ou est trop abondant, alors il augmente le pH du vagin, ouvrant la porte à la vaginose…

Des fuites urinaires

L’urine est très odorante, surtout quand elle stagne dans la culotte ou le protège-slip. L’ incontinence urinaire, non accidentelle (suite à une toux, un éternuement, un fou rire…), qui se manifeste donc par des fuites en goutte à goutte, est souvent responsable de mauvaises odeurs. “Il ne faut pas hésiter à en parler à son médecin car des solutions existent pour y remédier, autres que le port de couches !”, insiste un docteur.

Une transpiration excessive

Cela concerne surtout les femmes en surpoids. Quand il fait chaud, la transpiration peut macérer dans les plis cutanés de l’entrejambe et occasionner de mauvaises odeurs intimes. Pour les éviter, portez de préférence des sous-vêtements en coton (une matière absorbante), des jupes ou des robes et veillez à bien sécher la zone entre les deux fesses après vous être lavée.

Un tampon oublié

Un tampon oublié dans le vagin peut provoquer une odeur désagréable puissante. Celle-ci apparaît quand le tampon est présent depuis déjà plusieurs jours. “Il peut arriver qu’une femme oublie de retirer son tampon en fin de règles, quand le flux est très léger ou bien quand la ficelle du tampon n’est plus visible à l’extérieur du vagin après un rapport sexuel”. En cas d’oubli de tampon dans le vagin, une consultation chez un gynécologue s’impose pour le retirer et des ovules sont prescrits pour désinfecter l’intérieur du vagin. 
Attention, le port prolongé du tampon est un facteur de risque de syndrome du choc toxique, une infection rare mais grave. Un tampon ne doit pas être porté plus de 6 heures d’affilée. 

Hygiène intime : petit rappel des bonnes pratiques

Le vagin est autonettoyant, il ne nécessite pas de lavage à l’intérieur. Un nettoyage quotidien de la vulve avec un savon testé sous contrôle gynécologique suffit. Un séchage minutieux au niveau des plis cutanés est indispensable pour éviter la macération, facteur de risque de mauvaises odeurs. “Les lingettes ne doivent être utilisées qu’à titre exceptionnel. Pour rafraîchir la zone, en plus de la toilette quotidienne, je conseille l’eau thermale en spray”, recommande la gynécologue.  

doctissimo.fr

Laisser un commentaire