LIBÉRATION DE SOPHIE PETRONIN: LA DERNIÈRE OTAGE FRANÇAISE EST CONVERTIE A L’ISLAM

Sophie Pétronin, la dernière otage française, a été libérée. Détenue depuis 4 ans au Mali, la travailleuse humanitaire fondatrice de l’ONG « Association d’aide à Gao » a créé la surprise en annonçant sa conversion à l’islam après ses retrouvailles émouvantes avec sa famille.

Appelez-la Maryam, pas Sophie !

Pour le Mali, je vais prier, implorer les bénédictions et la miséricorde d’Allah, car maintenant je suis musulmane. Vous dites Sophie mais c’est Maryam que vous avez devant vous.

Ce sont avec ces mots que Sophie Pétronin – Maryam de son nom de musulmane convertie – a marqué l’attachement qui la lie plus que jamais au Mali, son pays d’adoption où elle a vécu et œuvré durant 20 ans.

Sans amertume, regret ni colère elle décrit ses conditions de détention comme « bonnes » et elle comprend paradoxalement les motivations de ceux qui ont perpétré son enlèvement, le voyant comme un outil pour obtenir gain de cause en temps de guerre.

Sa sagesse et sa force de caractère impressionnent quiconque écoute et regarde au fond de ses yeux lumineux, vifs et décidés : madame Pétronin a ainsi pris le parti de positiver ses années de captivité en les vivant comme une « retraite spirituelle ». Un « air pur », une « nourriture répétitive mais saine », beaucoup de temps pour se consacrer à la prière et des années durant lesquelles elle n’a « jamais aussi bien dormi » : c’est ainsi que Sophie/Maryam Pétronin raconte cette période hors du temps aux spectateurs médusés.

Une vague d’islamophobie contre Sophie Maryam Pétronin

Passée l’émotion entourant sa libération et les retrouvailles avec son fils qui a effectué un travail titanesque pour parvenir à sa libération, les paroles de la dernière otage française détenue à l’étranger ont fait grincer bien des dents. La clique islamophobe habituelle a ainsi conspué cette dame de 75 ans qui souhaite revenir dans son pays de cœur, le Mali, et a annoncé en toute simplicité être devenue musulmane.

À une période où le séparatisme fait recette, cette dame d’une dignité sans pareille a cristallisé en quelques mots l’ampleur des dissensions qui déchirent notre pays.

Notre conclusion sera la suivante : « Celui qui veut s’en prendre à l’Islam est comparable à celui qui souffle sur le soleil pour essayer de l’éteindre » [Ibn Kathir]

Puisse Allah illuminer notre nouvelle sœur en islam et la combler de Ses bienfaits sur cette Terre et au-delà .

imane

Laisser un commentaire