LE VAGINISME, CETTE MALADIE TABOUE QUI PEUT GÂCHER VOTRE COUPLE

Le vaginisme, le mot est dit, mais le mal, lui, persiste. Par pudeur, ou par peur des jugements, certains couples n’évoquent pas les problèmes intimes dont ils souffrent. Cette souffrance est cependant bien réelle, et peut causer de véritables soucis dans la vie quotidienne. Aujourd’hui, nous avons décidé d’évoquer avec vous, le vaginisme, un trouble qui affecte la vie intime d’un couple. Un problème qui peut toucher tout le monde, et qui est relativement répandu. Beaucoup de femmes souffrent en silence pendant plusieurs années, sans en parler. Ce type de trouble a un impact sur notre propre estime et peut causer un manque de confiance. Un sentiment de honte et beaucoup d’incompréhension peuvent survenir. Ajouter à cela les répercussions parfois négatives dans la vie intime entre mari et femme. Découvrons dès à présent quelles sont les possibles origines du vaginisme, ainsi que des conseils pour le soigner. 

Comment reconnaître le vaginisme?

Le vaginisme est un trouble psychique du comportement sexuel. Il se caractérise par des contractions (spasmes) réflexes, incontrôlables et involontaires des muscles du vagin. Concrètement, il s’agit d’un obstacle psychologique ou physique. Les muscles du plancher pelvien se resserrent instantanément.
Dès lors un rapport intime est impossible, il en est de même pour un examen pratiqué avec le spéculum par une gynécologue. Ces actions sont vécues comme une invasion, une vraie menace, le muscle qui entoure le vagin se contracte alors de manière non consciente.

Mêmes mariés depuis plusieurs années, certains couples peuvent souffrir de ce mal. Ce n’est pas une question d’attirance, mais mécaniquement parlant, tout rapport est très douloureux, voir, impossible. Si la femme désire réaliser un examen gynécologique, là aussi, son vagin se contractera, rendant l’exploration ou le toucher vaginal très compliqué.

Nous pouvons noter deux types de vaginisme. Le premier est qualifié de primaire, s’il débute avec la vie intime de la personne. Quand au deuxième type, il est considéré comme secondaire, puisqu’il apparaît à la suite d’une période de rapports normaux. 

Les origines de ce trouble

Les causes de ce mal sont principalement psychologiques:

-Cela peut être lié à un blocage avec une peur de la sexualité, d’une agressivité ou de la douleur, qui peuvent prendre alors le dessus et provoquer les contractions des muscles du vagin.

-Une appréhension liée à des expériences marquantes par le passé comme des examens médicaux douloureux ou invasifs.

-Des problèmes professionnels ou sentimentaux peuvent favoriser l’apparition de ce trouble.

-Le stress est également une possible cause aux contractions du vagin.

-Il est plus rare de découvrir que l’origine de ce mal soit liée à un abus sexuel ou à une agression, mais cela peut exister.

Enfin, des facteurs physiologiques peuvent également être en rapport avec le vaginisme. Ainsi, il est nécessaire de pratiquer un examen médical minutieux. Dans environ 5 % des cas, il peut exister chez la femme un obstacle physique bien réel, constitué par un hymen très serré, ou encore une malformation du vagin.

Dans le cas du vaginisme secondaire, les origines sont différentes. Nous pouvons noter par exemple, l’âge, les hormones féminines qui se font plus rares, le vagin qui devient plus sec et moins réactif ou encore la ménopause.

Quelles sont les conséquences du vaginisme ?

Une femme atteinte de vaginisme éprouvera des difficultés à réaliser un examen gynécologique. Dans certains cas, il lui sera peut-être impossible d’en subir un.

Ce trouble est également une source de douleurs lors des rapports intimes. Dans certains cas, un rapport forcé dû au vaginisme, engendrera une perception de la douleur très présente, ce qui aura pour conséquence de renforcer ce trouble.

Parfois, les rapports intimes sont impossibles. Cela peut avoir des répercussions négatives dans l’harmonie d’un couple, ainsi qu’un sentiment de frustration. 

Enfin, cela peut causer une impossibilité de faire les causes pour avoir un enfant.

Les solutions pour soigner ce trouble

vaginisme

Ce trouble qui peut paraître grave, se résout dans la plupart des cas, très bien. Beaucoup de femmes guérissent de ce mal bi idhnillah, et ont par la suite des enfants. Malgré le sentiment de honte ou parfois de découragement, il ne faut jamais perdre espoir, certes Allah est capable de toute chose, Il accorde la guérison à qui Il veut. 

Il existe des solutions pour lutter contre le vaginisme. L’apprentissage de la décontraction musculaire qui se fait en réalisant des exercices pour apprendre à détendre les muscles du vagin progressivement.

La prise de conscience de la réalité vaginale en apprenant également à connaitre son corps, pour mieux le contrôler. En effet, pour parvenir à se décontracter pour éviter ce type de spasmes, il est nécessaire d’apprendre son anatomie pour réussir à s’accepter également.

Afin de détecter une possible malformation, il est nécessaire de consulter une gynécologue. Cela permettra ainsi d’établir un diagnostic. 

Enfin, nous vous conseillons également de pratiquer la roqya, et de prendre des remèdes naturels connus pour leurs multiples bienfaits comme le pollen de palmier. Il ne faut pas négliger également les demandes de pardon  ainsi que les invocations. 

Muslimette

Laisser un commentaire