LE JOUR OÙ J’AI FAIT MA PRIÈRE

J’ai grandi dans une famille non pratiquante mais croyante et qui a toujours su garder les valeurs de nos origines et de notre religion (pudeur, respect). Ensuite, mes parents ont divorcé et le destin a fait que nous nous sommes éloignés de nos valeurs si importantes. J’avais toujours dans le coeur cette foi et cette envie de faire partie de cette communauté mais je me sentais seule et incomprise et surtout j’avais honte d’avoir « renié » ainsi mon histoire, ma religion. Un membre de ma famille m’a toujours dit : si tu sais d’où tu viens, tu sais où tu vas ! La vie a suivi son chemin et j’ai rencontré mon mari, un mari pour qui la religion avait une grande importance. Il a su trouver les mots pour me faire oublier cette honte et surtout renouer avec ma foi.

Puis en avril 2012, je suis tombée enceinte Al Hamdoullah, vraiment très facilement. J’ai vu que Allah nous avait vraiment facilité et je me suis encore plus rapprochée de notre Seigneur. Je voyais mon mari faire ses prières et je me disais :  « je dois, je ne dois pas ; je sais pas faire ; c’est dur ; je ne suis pas une personne assez bien pour la faire ; je serai une hypocrite ; etc. » Je regardais souvent des vidéos sur la religion sur internet et particulièrement sur la grossesse, le nouveau-né en Islam, puis j’ai commencé à lire le Coran qui me faisait beaucoup réfléchir et penser. Puis un jour j’ai fait un cauchemar, un cauchemar horrible qui m’a réveillée en suffoquant en pleurant et surtout qui m’a fait prendre conscience que j’avais eu un don, une faveur, un cadeau de notre Seigneur. J’ai juré donc à ce moment-là que dès le lendemain je ferais ma prière en espèrent que celle ci soit acceptée et qu’Allah Ta’allah accepte mon repentir pour toutes mes erreurs commises par le passé.

Voilà comment mon mari et mon enfant m’ont fait prendre conscience que la foi était le plus important et je ne cesserai jamais de les remercier pour ça. Mais surtout :

{Par ceci (le Coran), Dieu guide aux chemins du salut ceux qui cherchent Son agrément. Et Il les fait sortir des ténèbres à la lumière par Sa grâce. Et Il les guide vers un chemin droit.} [Sourate 5, verset 16]

imanemagazine

Laisser un commentaire