ENFANT : 7 CONSEILS POUR FAIRE RÉGNER L’HARMONIE

Nadia Gagnier conseille de proposer aux enfants des activités qu’ils feront ensemble, comme se déguiser, bricoler, jouer à des jeux de construction, se raconter des histoires… Et comme la compétition pour un jouet est souvent à l’origine des disputes, elle ajoute : « Assurez-vous qu’ils aient des jouets en commun pour les encourager à partager, mais aussi qu’ils possèdent leurs propres jeux. »

Il est important d’être particulièrement vigilant avec les tout-petits de 2 ans à 3 ans, car ils ne comprennent pas encore bien la notion de partage. Cette notion ne sera réellement comprise que vers 4 ans. Selon Michèle Lambin, l’apprentissage du don est essentiel : « Si sa petite sœur veut lui arracher l’auto qu’il vient de recevoir, plutôt que de crier ou de la taper, l’aîné devrait apprendre à lui dire : “Je ne veux pas que tu la prennes, mais si tu me la demandes je te la prêterai.” Le jour où il y parvient, cela prouve qu’il est en train de grandir et d’apprendre la solidarité et la générosité. » Vous gagnerez alors à le féliciter!

7 conseils pour faire régner l’harmonie

1- Renforcer les liens entre vos enfants. Les inciter à jouer entre eux, les faire rire et rire de leurs blagues. Prévoir aussi des moments où tout le monde se divertira ensemble pour favoriser des relations positives entre les membres de la famille (jeux, promenades, etc.).

2- Leur accorder des moments d’exclusivité. Passer un peu de temps chaque jour en tête à tête avec chacun d’eux. En leur accordant ces instants d’intimité, vous les rassurerez quant à la place qu’ils occupent dans votre cœur.

3- Établir des règles claires. Décider quels comportements sont acceptables et inacceptables à la maison et à l’extérieur. Leur dire que vous ne tolérez pas qu’ils hurlent, se frappent ou se mordent. Leur expliquer qu’il y aura des conséquences s’ils ne se respectent pas.

4- Les traiter équitablement. Même si vous avez plus d’affinités avec un enfant, mieux vaut éviter tout favoritisme. En revanche, il est important de reconnaître que chacun a des besoins spécifiques; cela vous évitera aussi de vous sentir coupable si l’un d’eux vous reproche de trop vous occuper d’un autre. Il est important aussi de souligner les forces et les talents de chacun.

5- Leur offrir un endroit bien à eux. Qu’ils occupent ou non la même chambre, assurez-vous que chacun a son propre espace pour dormir, ranger ses affaires et jouer s’il ressent le besoin de s’isoler. Prévoir aussi un coin réservé au grand, accessible à lui seul, au cas où le petit dernier voudrait lui prendre ses jouets. Et si le plus jeune fait parfois enrager l’aîné, rappelez-lui qu’il a été petit aussi…

6- Établir un horaire adapté à leur âge. Même s’ils n’ont qu’un an ou deux d’écart, l’aîné doit pouvoir bénéficier de certains « privilèges » le droit de se coucher plus tard, par exemple.

7- Les encourager à avoir des amis quand ils grandissent. Si chaque enfant a son groupe d’amis, il ne sera pas obligé d’y inclure son frère ou sa sœur.

AfriqueFemme

Laisser un commentaire