CONSULTATION POUR DES MAUX DE TÊTE: X DÉCOUVRE UNE SYPHILIS QUI A ATTEINT LES YEUX!

X était loin de se douter ce qui se tramait derrière ses maux de tête. Après avoir souffert pendant trois semaines, X s’est rendu à l’hôpital. Contre toute attente, X découvre qu’il s’agit en fait d’une syphilis (IST) qui atteint ses yeux.

La revue médicale britannique BMJ relaye le cas dx, âgé de 39 ans, qui a consulté pour des maux de tête. Derrière ce symptôme anodin se cachait en fait une maladie redoutée : la syphilis. Cette pathologie, connue singulièrement sous le nom de vérole, est une infection sexuellement transmissible contagieuse, due à la bactérie « tréponème pâle ».

Extrêmement contagieuse, cette infection peut entraîner de graves séquelles à long terme.

X a souffert de maux de tête durant trois semaines, avant de se décider à consulter. A l’hôpital, le diagnostic est horrifiant : une syphilis. Et ce n’est pas tout : la maladie a atteint ses yeux.

L’infection de l’œil affecte un patient sur 100, atteints de syphilis

D’après X, les céphalées s’intensifiaient à mesure que bougeant les yeux. Pourtant, sa vision est restée normale. Après plusieurs examens médicaux, les médecins ont découvert le poteau rose : ses nerfs optiques étaient gonflés, à cause de la syphilis dont X souffrait. Leur diagnostic est donc sans appel.

X a contracté cette infection sexuellement transmissible, qui s’est répandue. L’infection de l’œil peut affecter un patient sur 100, atteints de syphilis, d’après le Dr Jason Yosar, du centre ophtalmologique de Sydney (où le patient a été traité).

Si la syphilis n’est pas traitée à temps, elle peut en effet se répandre dans le corps et générer un handicap ou pire. Cette maladie peut aussi causer la mort.

Comme tout maladie sexuellement transmissible, la syphilis peut se transmettre via un rapport intime vaginal, anal ou oral.

Heureusement, X a pu être soigné après deux semaines de traitements antibiotiques.

Attention, un seul rapport sexuel avec une personne atteinte de syphilis provoque l’infection dans un tiers des cas. « La bactérie pénètre dans l’organisme à travers les muqueuses telles que celles du vagin, de la bouche, où même à travers la peau. En quelques heures, la bactérie atteint les ganglions les plus proches et se répand dans tout l’organisme par la circulation sanguine », détaillent les médecins et pharmaciens du Manuel MSD (site médical de référence aux USA).

Syphilis : vous pouvez être atteint longtemps sans le savoir

La syphilis est une infection insidieuse qui peut passer inaperçue pendant plusieurs années. Cette IST peut persister sans symptôme très longtemps. Elle peut être dépistée par un test sanguin.

Néanmoins, de légers symptômes peuvent mettre la puce à l’oreille. On note l’apparition de petites plaies indolores, ou ulcères, au niveau du pénis, vagin, anus ou autour de la bouche. On mentionne aussi des éruptions cutanées sur les paumes ou la plante des pieds, des taches blanches dans la bouche ainsi que des épisodes de fatigue, maux de tête, douleurs articulaires, fièvre et ganglions gonflés.

Syphilis : comment la soigner et comment l’éviter ?

« Le meilleur traitement repose sur une injection de pénicilline (antibiotique, ndlr) intramusculaire », selon le Manuel MSD. Pour les phases primaires, secondaires et précoces, une dose unique à action prolongée est suffisante. Si la maladie est diagnostiquée plus tardivement, trois doses doivent être administrées à une semaine d’intervalle (soit trois semaines de traitement).

En cas d’atteinte des yeux, de l’oreille interne ou du cerveau, la pénicilline peut être administrée par voie intraveineuse, toutes les 4 heures pendant 10 à 15 jours.

Les personnes infectées par la syphilis doivent éviter tout contact sexuel jusqu’à la fin de leur traitement.

Syphilis : les antibiotiques perdent leur efficacité

En Europe, les cas de syphilis ont explosé en 2017 avec 33 189 cas diagnostiqués. Cette maladie n’était, jusqu’alors, pas considérée comme grave puisque le traitement antibiotique se révélait efficace.

Or, « un nombre croissant d’infections deviennent plus difficiles à traiter, alerte l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Les antibiotiques utilisés pour les soigner perdent leur efficacité« .

Concernant la syphilis, l’antibiorésistance augmente les risques de complications. Si elle n’est pas diagnostiquée ni traitée, cette IST peut entraîner de graves séquelles comme l’infection génitale, la stérilité, sans compter le risque de contracter le VIH (sida) multiplié par deux ou trois.

En l’absence de traitement, ou cas de traitement non efficace, la syphilis entraîne des lésions au niveau de l’aorte, du cerveau, de la moelle épinière et d’autres organes.

Comment éviter la syphilis ?

Pour éviter la syphilis, rien de bien compliqué. Les experts préconisent d’éviter les pratiques sexuelles dangereuses comment les changements fréquents de partenaires.

Lifestyle

Laisser un commentaire