COMMENT T’OUBLIER ?

Tu es l’insomnie 

Qui meuble mes nuits ?

Tu es dans chaque larmes perlant mes joues.

Passant à tes côtés 

Je feins de t’ignorer 

Mais mon coeur ne cesse de saigner

A chaque pas qui, de toi, vise à m’éloigner.

Je t’ai certes dit Adieu 

Mais tu pourrais voir dans mes yeux 

Combien ces dires sont loin de ce que je veux. 

Pénible est l’amour qui meurt sans vieillir 

Pourtant chaque chance devant, le nôtre, faire mûrir 

Serait laisser une souffrance grandir.

Si l’Adieu est la formule pour se quitter 

Il est loin d’être celle qu’il faut pour t’oublier…

Koriyan Camara.

Laisser un commentaire