ALOPÉCIE : LA ROUTINE ANTICHUTE DE CHEVEUX

L’alopécie, soit la chute de cheveux, touche aussi les femmes. Si les origines

du phénomène sont différentes, il existe des solutions.

On nous aide à comprendre les causes de l’alopécie et nous livre ses conseils  pour ralentir la chute

des cheveux en suivant la bonne routine.

Les différents types d’alopécie

Il existe énormément de causes qui engendrent des cas d’alopécie. La génétique y est souvent

pour beaucoup. Mais on note quatre facteurs qui vont avoir une incidence sur la qualité

et la perte des cheveux. Le phénomène d’alopécie, qu’il soit hormonal, chimique ou lié au stress,

va se répartir principalement au niveau de la partie supérieure du cuir chevelu, avec une tendance

à s’étendre jusqu’aux tempes, sur la zone occipitale. L’alopécie mécanique – qui est due à des tractions –

va être fortement visible sur la région frontale.

L’alopécie liée au stress

Ce qui affecte le plus les femmes, c’est l’alopécie liée aux phénomènes psychiques. Les périodes de stress,

de deuil etc. peuvent être à l’origine de perte de cheveux. Ce cas, à la différence de l’alopécie hormonale

qui touche davantage les hommes, est réversible.

Il se manifeste en général trois à cinq mois après le choc. Ce n’est pas immédiat. La chute intervient

de manière spontanée, puis régresse au bout de quelques semaines.

L’alopécie nutritionnelle

Il y a de plus en plus de cas d’alopécie nutritionnelle. Car, pour avoir un bon équilibre capillaire, il faut que

l’alimentation soit riche en acides aminés soufrés – on retrouve en effet du soufre au niveau

de la structure de la fibre capillaire –mais aussi composée d’oligo-éléments et de vitamines B5 et E.

Ces éléments vont influencer la croissance du cheveu. Attention donc aux régimes qui vont engendrer

des carences nutritionnelles et accroître le risque d’alopécie.

L’alopécie mécanique

La chute des cheveux est favorisée par les habitudes de coiffures comme les brushings, les tresses

et chignons très serrés. Toutes les manipulations capillaires qui vont faire traction sur la fibre ont un effet

néfaste sur la chevelure. Si la tension est récente, l’alopécie peut être réversible. Mais si elle perdure

dans le temps, le follicule pileux –la racine du poil -, va mourir et être remplacé par un tissu cicatriciel.

La formation d’un nouveau cheveu est donc impossible.

L’alopécie chimique

Les colorations, décolorations et défrisages sont des traitements très agressifs. Ils sont souvent

à base de soude et ont des pH très élevés qui ont un impact sur le cuir chevelu. Ces éléments doivent être

le moins en contact avec la fibre capillaire. A noter qu’avec l’âge, le métabolisme général diminue,

donc on a tendance à perdre ses cheveux. Sans oublier l’exposition solaire excessive,

qui peut provoquer un érythème (une brûlure), sur le cuir chevelu – surtout si celui-ci est dégarni.

Plus il y aura de coups de soleil et plus les chances de perdre ses cheveux seront grandes.

La routine antichute de cheveux               

La routine antichute se base sur l’utilisation de trois soins. A commencer par un shampoing doux,

sans ingrédients agressifs pour éviter de stresser le cuir chevelu et qui va nourrir les cheveux.

Puis vient le masque régénérant pour la fibre capillaire mais aussi le cuir chevelu,

que l’on va masser au moment de l’application pour fortifier et stimuler le follicule pileux.

Enfin, le produit par excellence qu’il faudra utiliser est un sérum revitalisant fortifiant

pour le cuir chevelu. Certains démontrent des résultats extraordinaires sur le retardement

de la perte de cheveu. Ce traitement va aider à  retarder la chute des cheveux tout en fortifiant

ceux qui sont en place.

Bonus : pour embellir la qualité du cheveu, une  bonne huile va apporter de la nutrition, de l’éclat

et de la douceur à la chevelure.

Source:intothechic.com

Laisser un commentaire