4 COMPORTEMENTS QUI PEUVENT BRISER LA CONFIANCE

Il est incapable de reconnaître ses torts

Il ne prononce jamais les mots «Je suis désolé», ou «Tu as raison».

Il n’est pas capable de reconnaître une chose aussi simple que

d’avoir oublié d’acheter le lait au dépanneur. «Nous faisons tous

des erreurs, observe Laura Berman, thérapeute et professeure

adjointe de gynéco-obstétrique et de psychiatrie à l’école de

médecine Feinberg de la Northwestern University. Mais quand

une personne refuse d’admettre qu’elle a commis une bourde

– petite ou grosse –, vous pouvez vous dire que les jours

de cette relation sont comptés.» Cela indique qu’il ne peut pas

prendre ses responsabilités, même pour les choses les plus

insignifiantes. «Être incapable d’admettre qu’il a tort,

c’est insinuer que c’est vous qui avez tout le temps tort»,

conclut la Dre Greer.

Avec elle, c’est toujours le drame

Elle quitte la pièce dès que vous avez une dispute. Vous pouvez bien

sûr vivre avec quelqu’un qui fait des scènes de temps en temps.

Mais vous allez vite comprendre que cela s’accompagne d’une

grande demande d’attention et d’un besoin de vous convaincre

qu’elle compte beaucoup. «Le drame peut être une des parties

les plus divertissantes de la vie, commente le Dr Berman.

Après tout, c’est pour ça qu’on regarde les émissions de téléréalité,

non ? Mais au bout du compte, vous avez besoin de savoir

si vous allez pouvoir passer à autre chose.» Souvenez-vous

que ceux qui se complaisent dans le drame sont habitués

à ce que tout tourne autour d’eux, ajoute Antonia Hall, psychologue,

experte en relation et auteure de The Ultimate Guide to a Multi-

Orgasmic Life (Le guide ultime de la vie multiorgasmique).

«Ce besoin perpétuel d’attention et de conflit est vraiment exigeant

pour l’entourage et a de bonnes chances de vous vider mentalement

et émotionnellement, dit-elle. Le schéma comportemental de ce que

les Anglophones appellent une “drama queen” est profondément

malsain et ne peut servir d’assise à une relation durable et

aimante.»  À vous d’évaluer l’impact qu’ont ces tendances

sur votre vie. «Être capable de régler une dispute est impératif,

continue le Dr Berman. Mais les gens qui aiment le drame vont

parfois essayer de prolonger l’affrontement parce qu’ils sont accros

à la montée d’adrénaline que leur procurent leurs hurlements

ou le sentiment “d’avoir raison”. Ça peut vraiment être un signal

qui devrait vous alerter.»

Il dit du mal de ses amis et de ses collègues

Quelques petits commérages n’ont jamais tué personne.

Mais quand le ragot devient une activité et une préoccupation

de chaque instant, vous pouvez vous demander une chose :

«Que dit-il dans mon dos ?» Une personne de confiance vous

parlera de choses intelligentes et pleines de sens, il ne passera pas

son temps à dire du mal des autres et à trahir vos conversations

privées. Peut-être potine-t-il sans même s’en rendre compte ?

Alors, faites-le lui observer, suggère April Masini.

«Dites-lui que vous n’aimez pas ça, et pourquoi, dit-elle.

Mais si vous trouvez ses commérages tellement choquants,

que c’est pour vous un motif de rupture, qu’il le sait

et qu’il continue, alors la balle est dans votre camp.»

Ses histoires sont pleines de contradictions

La chronologie ne tient pas debout. Il vous dit qu’il a été au gym,

mais mentionne plus tard avoir été au café du coin. Ou il vous donne

des informations qui vous laissent avec plus de questions

que de réponses. «Est-il vraiment malhonnête ou est-ce une suite

de malentendus ?» demande Antonia Hall. Abordez la question

avec lui. «Questionnez-le sur des détails et dites-lui que vous avez

besoin de plus d’explications afin d’éclaircir certaines

contradictions, recommande April Masini. Ne l’acculez pas au pied

du mur, parce que vous vous trompez peut-être. Mais si vous

n’arrivez pas à obtenir des explications malgré tous vos efforts,

alors il est probable que vous soyez en présence d’un menteur.»

 

Source: selection.readersdigest.ca;Afrique.com

Laisser un commentaire